structure flexible

Comment Adapter la Structure Flexible du Cloud à Votre Entreprise

En résumé, le Cloud est une collection d’ordinateurs gigantesques, parfois appelée « fermes de serveurs », à laquelle nous nous connectons via Internet. Une fois nos fichiers sauvegardés sur ordinateur de bureau (le matériel) et les programmes exécutés sur le système d’exploitation (le logiciel), le « Cloud Computing » nécessite un appareil relié à Internet pour exécuter l’ensemble des applications. 

Cet appareil peut être un smartphone, une tablette, un ordinateur portable ou un traditionnel ordinateur de bureau. Il n’est pas exagéré d’affirmer que les applications à présent disponibles sont illimitées.

Des fonctions commerciales primordiales telles que les ressources humaines, les finances, la formation et la planification peuvent être prises en charge et fonctionner à partir du Cloud. Elles s’ajoutent aux applications informatiques déjà utilisées, comme le stockage de fichiers et le traitement de données.

Comment l’usage du Cloud a-t-il pu augmenter à ce point, jusqu’à devenir indispensable aux entreprises modernes ? Qu’est-ce que cette nouvelle entité et sa structure flexible peuvent leurs apporter ?

Répondons à une question à la fois, et commençons par un chercheur appelé Gordon Moore.

En 1965, Moore avait prédit que le nombre de transistors sur une carte de circuit (en résumé des puces d’ordinateur) doublerait tous les deux ans. Dix ans plus tard, son collègue David House avait élargi la loi de Moore et déclarait que les performances des puces doubleraient tous les dix-huit mois. Bien que n’étant pas une loi précise, cette projection s’est avérée exacte et les ordinateurs sont devenus plus rapides et plus puissants à un rythme presque exponentiel – tout en devenant relativement moins chers. En conséquence, le matériel informatique (comme les fermes de serveurs) et l’équipement réseau (Internet) n’ont jamais été autant accessibles et économiques. D’où l’essor du Cloud.

Mais pourquoi est-il devenu indispensable aux entreprises, et que peuvent-elles apprendre de son succès ? La réponse aux deux questions se trouve dans la flexibilité naturelle du Cloud : hautement évolutif et rentable, il utilise la technologie la plus récente et implémente le changement en tant que forme. C’est précisément ce que à quoi aspirent beaucoup d’entreprises.

Les avantages du Cloud

Examinons certaines caractéristiques clés du Cloud, pour comprendre comment les entreprises peuvent bénéficier de ses avantages.

L’évolutivité

Les entreprises achètent uniquement les ressources dont elles ont besoin, par exemple, en termes d’espace de stockage. Or ces ressources peuvent potentiellement rapidement augmenter. Par ailleurs, le Cloud peut créer une nouvelle infrastructure informatique en quelques heures, alors que configurer sur place les mêmes machines physiques peut prendre plusieurs jours.

Autonomie de l’entreprise : développement des produits et des services avec un minimum de perturbation.

La technologie la plus récente

Plutôt que d’envoyer des mises à jour sur des nœuds individuels, le Cloud centralise et met à jour les logiciels en temps réel. Comme pour la loi de Moore et avec l’amélioration constante des performances informatiques, une base dans le Cloud garantit aux entreprises d’être toujours à jour.

→ Autonomie de l’entreprise : sensibilisation aux dernières tendances du secteur et opportunité d’accéder à de nouveaux marchés.

La rentabilité

Du fait de la structure du Cloud, les entreprises n’ont pas à acheter de ressources informatiques : elles les louent. Ainsi, il n’y a pas d’investissement initial, ni de personnel dédié pour gérer sur place le service informatique. De plus, comme le Cloud facture à l’utilisation, les entreprises peuvent adapter l’ensemble de leurs services aux besoins individuels.

→ Autonomie de l’entreprise : réduire les investissements initiaux et les coûts d’exploitation.

Relever les défis du Cloud

Adapter votre entreprise au Cloud et à sa structure intrinsèque présente les avantages décrits ci-dessus, mais il faudra relever des défis. Le challenge le plus évident concerne la sécurité des données – avec le risque croissant de cyberattaques, vos données seront-elles sécurisées sur un serveur à distance ? Comme mentionné plus haut, les fournisseurs du Cloud utilisent les dernières technologies disponibles ; leur survie dépend donc du fait de rassurer les clients. En conséquence, leurs politiques de sécurité ont progressivement dépassé celles des infrastructures autonomes, ces dernières étant devenues une cible plus vulnérable aux attaques. Par ailleurs, les fournisseurs du Cloud contrôlent mieux leurs employés et leurs clients, ce qui engendre moins de vulnérabilité face aux infractions. Les entreprises doivent retenir qu’il reste primordial d’avoir confiance en leur personnel, en ses capacités et en son savoir-faire technologique.

Un autre problème lié à l’utilisation du Cloud est le coût et la rapidité d’accès – la bande passante de réseau n’est pas gratuite, et combien de temps faut-il pour se connecter aux données sur un serveur à distance ? Encore une fois, considérons la loi de Moore : si la bande passante est payante, elle devient de moins en moins onéreuse, et d’autant plus rapide que l’infrastructure du réseau et du personnel en améliorent l’efficacité. Ce point donne également aux entreprises la possibilité de se questionner au sujet des données. La plupart des entreprises surestiment la quantité de données utiles ; passer au Cloud leur permettra de les prioriser, tout en cherchant à les rendre uniformes et accessibles à mesure qu’elles se déplacent dans le réseau.

Par où commencer ?

Jusqu’à présent, les entreprises utilisaient le Cloud pour des raisons principalement financières et technologiques. Aujourd’hui, le Cloud et sa croissance colossale lors de cette dernière décennie peuvent fournir un modèle aux entreprises qui cherchent à injecter de nouvelles idées et de l’innovation. Si vous cherchez à intégrer le Cloud dans votre activité, une première étape serait d’identifier vos actuels défis et opportunités, et de déterminer comment la structure du Cloud pourrait vous aider. À partir de là, une étude de cas pourra être établie afin d’adopter la meilleure approche du Cloud, en termes technologiques, financiers et d’émulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *