Domotique et voiture connectée : un gisement de services et d’outils pour les assureurs

Les nombreuses start-up opérant dans la domotique ou la voiture connectée sont autant d’opportunités à saisir par les assureurs pour proposer via les IoT une nouvelle approche de l’assurance.
Dans une maison, chaque pièce peut accueillir un ou plusieurs objets connectés : dans le salon, un thermostat intelligent pour contrôler les dépenses énergétiques, une serrure qui verrouille la porte d’entrée via un smartphone, un détecteur de fumée qui communique par sms dans la cuisine, des capteurs pour suivre la consommation d’eau dans la salle de bain… Sans oublier un boitier connecté dans la voiture qui décrypte les comportements au volant et distille des conseils de conduite.

Infographie_Maison_Connectee


Les clients voient d’un bon œil cette expansion de la domotique et de l’automobile connectée. Ce qui renforce le succès de ces produits innovants. Ils sont ainsi disposés à investir pour mieux protéger leur domicile (caméra de surveillance, détection d’intrusion…), rallonger le temps d’occupation du bien, maintenir une personne âgée à domicile (lumière à détection de mouvement…), etc. Tout est possible (ou presque) avec les objets connectés de plus en plus performants et accessibles financièrement.
Côté assureur, les capteurs dont sont équipés les objets connectés sont une manne de données. C’est l’opportunité pour les compagnies de décrypter les comportements de leurs clients, de se rapprocher d’eux, de leur proposer des services complémentaires sur mesure, transparents et à des tarifs personnalisés. De quoi fidéliser les clients et séduire de nouveaux prospects.
Les technologies se fraient un chemin à travers toute la chaîne de valeur pendant que les assureurs se tournent vers la création de services basés sur la confiance et apportant un bénéfice mutuel grâce à une meilleure relation client.  Cette notion de bénéfice mutuel sera la pierre angulaire de la croissance de l’assurance de biens et responsabilités à l’avenir, en tant qu’unique moyen de continuer à servir une population exigeante et de récolter toujours plus d’informations sur chacun des individus qui la constitue.

Article 4 issu de notre série Assurances Biens & Responsabilités

« Comprendre le nouvel écosystème digital de l’assurance pour en devenir un acteur clé »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *