L’intelligence artificielle pour une efficacité individuelle et collective

L’IA au service du digital

L’intelligence artificielle est une technologie capable d’apprendre, à la manière d’un être humain, pour exécuter des tâches. Le concept d’intelligence artificielle ou IA n’est pas nouveau et fait partie intégrante de notre patrimoine littéraire et artistique depuis des siècles. Pourtant, ces idées reposent essentiellement sur des textes philosophiques ou des films de science fiction.  Aujourd’hui, l’utilisation de l’IA est pourtant bien réelle.

L’intelligence Artificielle se base sur deux approches :

  • L’approche déterministe ou l’apprentissage via un ensemble de règles définies.
  • L’approche connexionniste ou Machine Learning

L’approche connexionniste de l’intelligence artificielle est légèrement plus flexible que l’approche déterministe mais elles sont toutes les deux utilisées dans les technologies modernes. Le Machine Learning se fonde sur des réseaux de neurones artificiels, qui sont une version très simplifiée de notre système neuronal. Ce système basé sur le traitement de données reçues offre une certaine flexibilité et un large champ d’action. L’approche déterministe quant à elle, repose sur un ensemble de règles pré-configurées, basées sur une connaissance préexistante, comme pour les systèmes experts. De nouvelles méthodes comme la logique floue (fuzzy logic) sont aussi utilisées, créant un modèle hybride neuro-floue qui permet d’améliorer la précision et la flexibilité des modèles connexionnistes.

Ce n’est qu’à la fin du 20ème siècle que notre technologie nous a réellement permis d’utiliser l’IA. L’intelligence artificielle connait son ascension dans les années 1990 avec l’arrivée d’internet et des investissements importants dans la technologie. Cela a permis de créer de nouveaux réseaux commerciaux et de nouvelles opportunités. Le Machine Learning a alors commencé par être utilisé pour l’exploration de données (Data Mining), les jeux et la traduction. À la fin des années 1990, l’intelligence artificielle se perfectionne  et les agents intelligents sont mis au point par le professeur Pattie Maes. Ces agents étaient utilisés pour de nombreuses tâches, notamment pour les tâches répétitives comme le matchmaking qui est utilisé, par exemple, pour les sites de comparateur en ligne.

L’évolution d’internet a permis à l’intelligence artificielle d’entrer dans une nouvelle ère. De nouvelles opportunités générées par cette croissance de la technologie et des nouveaux besoins produit ont également suivi. L’IA est connue pour être particulièrement utilisée dans le domaine de la traduction. C’est d’ailleurs le cas pour “Google Traduction”, le célèbre moteur de traduction de Google. Initialement, Google Traduction utilisait un système d’IA déterministe, qui était loin d’être convaincant. Aujourd’hui, Google se sert désormais de Tensorflow pour son service de traduction, un algorithme d’apprentissage automatique. Même si Google Traduction n’est toujours pas parfait et ne se substitue pas à une traduction humaine, il s’est considérablement amélioré grâce à l’utilisation de ce système d’IA connexionniste plus performant.

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle a le vent en poupe. Les analystes Gartner confirment cette tendance puisqu’ils ont annoncé que le Machine Learning serait une des technologies stratégiques de 2016.

2016 : quand le Big Data et l’intelligence artificielle se rencontrent

Dans le monde de l’intelligence artificielle, une convergence entre le Big Data et l’IA est en train de s’opérer. Les données sont créées à une vitesse qui n’avait jamais été atteinte jusqu’alors. Selon les analystes du marché IDC, la quantité des données créées double de volume tous les deux ans et atteindra 44 zettaoctet par an d’ici 2020. Cela s’explique en partie par l’explosion du marché des objets connectés (IoT) et la connectivité croissante des autres appareils.

Les données générées ne deviennent pas uniquement de plus en plus volumineuses, mais aussi de plus en plus complexes et variées nécessitant une analyse approfondie. Les informations générées  reflètent  l’intelligence collective globale et offrent une nouvelle étendue de possibilités.

Pendant ce temps, l’IA continue de croître. La masse d’informations couplée à une technologie capable d’interpréter et d’utiliser ces données constitue un outil puissant. Cela permettrait de créer de nouveaux segments de produits et d’offrir des modèles commerciaux innovants. L’intelligence artificielle est la technologie la plus performante pour recueillir des grands volumes de données. Dans un monde moderne et connecté, ces données seront utilisées pour interpréter, modéliser et prédire les tendances futures. Une combinaison puissante et innovante capable d’exploiter pleinement cette multiplicité de données.

Le fantôme dans la machine

Les données que nous créons représentent un énorme réseau d’informations interconnectées sur ce que nous sommes, ce que nous faisons, quand et comment. La machine intègre ainsi des données, de manière autonome, qui viennent enrichir sa connaissance globale.

Cependant, l’intelligence artificielle reste artificielle. Comme des humains qui apprennent tout au long de leur existence, les produits basés sur l’IA auront toujours besoin de l’intervention humaine pour modifier et guider ces réseaux de neurones. L’intelligence artificielle est une extension de ce que nous sommes et deviendra un outil intrinsèque dans de nombreux domaines, toujours contrôlés par l’Homme. Ainsi, de nombreux domaines de l’IA sont propices à la collaboration entre l’Homme et la machine. Le contrôle des technologies basées sur l’IA est essentiel à leur amélioration. Contrôler les étapes et les décisions liées à l’intelligence artificielle permettra d’optimiser les interactions entre l’Homme et la machine.

Mais que nous réserve l’avenir ? L’IA constitue une vraie valeur ajoutée pour les entreprises et son utilisation pourrait transformer le service client. Ce dernier utilisera cette technologie pour gérer toutes les opérations complexes du début à la fin. L’IA permettra aussi de booster la productivité à travers un processus à plusieurs niveaux. Ce processus devra être soigneusement organisé pour créer le système d’information de demain. L’opérateur humain devra s’assurer que ce système soit structuré à tous les niveaux.

L’intelligence artificielle a besoin de l’Homme. La simple reconnaissance de la pertinence des données utilisées pour le traitement d’informations par un système d’intelligence artificielle nécessitera d’abord l’expertise humaine. Le choix du type d’IA dépendra d’abord de la tâche à accomplir. Certaines tâches pourront être effectuées grâce à l’approche déterministe, en particulier celles qui nécessitent un assistant logiciel avec des résultats connus mais plus complexes. Les besoins de modélisation prédictive nécessiteront un modèle connexionniste plus puissant et novateur. Celui-ci permettra d’optimiser la collaboration entre l’homme et la machine.

L’IA fait partie des technologies disruptives – celles-ci nous préoccupent car nous avons constamment l’impression qu’elles présentent un risque pour une entreprise. Mais elles offrent aussi des opportunités de croissance. L’histoire nous l’a prouvé, notre monde change à toute vitesse. En octobre 2014, moins de 10 ans avant la sortie du smartphone moderne, 64% des adultes américains en possédait un. Le secteur de l’intelligence artificielle est tout aussi prometteur, puisque ce qui est nouveau aujourd’hui fera le succès de demain.

L’intelligence artificielle fonctionnera comme une voie à double sens avec d’une part, l’amélioration continue des résultats de l’IA par l’Homme, et d’autre part l’évolution des activités commerciales des entreprises, des résultats en matière de santé, et bien plus encore.

Sans oublier un paramètre fondamental : choisir les bonnes approches cognitives en fonction des règles et des résultats souhaités.

Enfin, l’être humain est en quelques sortes le fantôme de l’intelligence artificielle et nous pousse à améliorer et optimiser nos propres processus de décision. La fusion entre l’Homme et la machine revient à dire que « le tout est plus que la somme de ses parties ».

Investir pour l’avenir

Le marché mondial de l’intelligence artificielle pourrait atteindre jusqu’à 23,4 milliards de dollars d’ici à 2025. Car l’IA est un marché fascinant qui offre de nombreuses opportunités. C’est une technologie disruptive capable non seulement de transformer la technologie, mais aussi d’améliorer considérablement les technologies existantes. Cette idée est renforcée par la hausse des investissements dans les produits de l’intelligence artificielle. Le CBI affirme que les fonds de capital-risque ont été multipliés par sept depuis 2010 dans les startups spécialisées dans l’intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle est une technologie unique en son genre. Elle n’est pas aussi directe que le modèle client-serveur habituel. La révolution du Cloud n’est pas comparable à la mise en place de réseaux neuronaux même s’il offre des opportunités incontournables. L’IA recouvre de nombreux domaines technologiques, ses applications étant extrêmement diverses, comme par exemple :

  • Dans le domaine médical, l’IA peut être utilisée pour analyser les données générées par l’imagerie médicale. Celles-ci peuvent servir à modéliser et prévoir le développement potentiel de maladies.
  • Dans le domaine juridique, l’IA a été fortement utilisée pour la rédaction des contrats ; un contrat classique demande une journée de travail et est susceptible de contenir des erreurs alors qu’un contrat rédigé par l’IA prend seulement 15 minutes.
  • Dans le secteur bancaire, l’intelligence artificielle est utilisée pour détecter les activités frauduleuses et améliorer la reconnaissance vocale.

Sopra Steria : un acteur majeur dans le monde de l’intelligence artificielle

Sopra Steria est conscient du potentiel de l’intelligence artificielle et de ses nombreuses utilisations : l’IA ne relève pas uniquement du choix d’un produit. Les connaissances approfondies de Sopra Steria dans le domaine de l’intelligence artificielle permettent d’identifier les processus commerciaux. Ces processus peuvent directement bénéficier de l’intégration de l’IA et générer des modèles pour son utilisation. Cela simplifie le choix d’une solution d’intelligence artificielle. Comme mentionné précédemment, l’utilisation de l’IA est toujours basée sur l’interaction entre l’homme et la machine. Grâce à son expertise, Sopra Steria est capable d’identifier, de gérer et d’encourager son utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *