Amazon conçoit des bracelets pour suivre les déplacements de ses employés

Amazon a conçu un bracelet futuriste qui suit en temps réel les déplacements des travailleurs à travers les entrepôts, et les alerte lorsqu’il est temps de faire une pause.

L’appareil — qui ressemble à une montre intelligente sans cadran — pourrait être utilisé pour « surveiller l’exécution des tâches assignées », si l’on en croit le brevet déposé par Amazon.

Le bracelet ultrasonique alerte l’ouvrier et le guide jusqu’à l’étagère où se trouve le colis correspondant à la commande en cours, avant son envoi pour livraison. Pour ce faire, des dispositifs ultrasoniques sont placés aux quatre coins de l’entrepôt afin de communiquer avec le bracelet, le tout alimenté par un puissant outil de traitement des données.

La sonnerie du bracelet pourrait également retentir pour alerter son porteur qu’il est temps de faire une pause, voire de finir la journée.

L’entreprise Amazon est connue pour son approche créative en matière d’emballage et d’expédition des quelque 26 millions d’articles vendus quotidiennement sur la plateforme. Au nombre de ses projets les plus remarquables, on compte le service de livraison Prime Air par drone, qui permettrait de livrer des commandes à la porte d’un client en une demi-heure montre en main —un système déjà testé au Royaume-Uni.

Parmi les autres innovations, encore à l’état de projet, on peut citer les « ruches géantes », sortes de centres de livraison pour drones, hauts de neuf étages. Ces véritables gratte-ciels, censés économiser de la place, inclueraient même des plate-formes d’atterrissage.

Amazon a également conçu des entrepôts volants, à même d’expédier des drones chez les particuliers, tout en se déplaçant eux-mêmes. Ces entrepôts, tels qu’ils sont décrits dans la demande de brevet, sont semblables à des dirigeables évoluant à près de 1,4 km d’altitude, d’où ils disséminent les drones chargés d’acheminer les colis jusqu’à la porte du client.

Amazon a mené une grande partie de ses essais de livraison aéroportée au Royaume-Uni, où les autorisations spéciales de l’aviation civile ont facilité la conduite du projet pilote. C’est d’ailleurs au Royaume-Uni qu’Amazon possède plus d’une douzaine de grands entrepôts, les fameux « centres de réalisation ».

Tous droits réservés: The Telegraph/Worldcrunch

The following two tabs change content below.

La Rédaction / The Editor

Marketing & Communication chez Sopra Steria
The editorial team offers you articles about Data Science, AI, IoT and many other digital topics, all made by Sopra Steria, European leader in digital transformation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *