Cloud

Cloud et numérique : la prochaine révolution pour les CEO ?

27 octobre 2015

author:

Cloud et numérique : la prochaine révolution pour les CEO ?

Un monde numérique

Nous vivons dans un monde de plus en plus numérique, avec plus de visualisations de vidéos sur YouTube que de recherches sur Google en un jour, 3 milliards de personnes connectées à Internet, 2 milliards de smartphones et 1,5 milliard d’utilisateurs Facebook. Et les chiffres ne cessent de croître – en 2020, 4 milliards de personnes accèderont à Internet via leurs smartphones !

Pour relever ces nouveaux défis, nombre de sociétés ont recruté un CDO ou directeur du numérique. De prime abord, cela semble être une bonne tactique que d’intégrer un « monsieur numérique » dans le conseil d’administration. Ainsi, le numérique se trouve en tête des priorités.

L’objectif du CDO est de trouver la meilleure manière d’incorporer le numérique dans une société et d’offrir davantage de services numériques aux clients. Le grand défi qu’il doit relever est la gestion des liens entre entreprises, marketing et IT.

À présent, prenons un peu de recul et voyons ce que signifie le mot numérique pour une société.

Est-ce que cela veut dire davantage d’informatique ou une nouvelle application mobile ? Il n’est pas certain que cela résolve les problèmes métiers de votre client ou que vos services deviennent supérieurs à ceux de la concurrence… Le numérique et le cloud représentent un défi pour tous les dirigeants, d’autant que la plupart du temps ils n’ont pas idée des nouvelles capacités disponibles.

Quelles sont donc les nouveautés dans le domaine du numérique ? Il y a le cloud computing – aujourd’hui la technologie perturbatrice par excellence dans le monde de l’entreprise. L’informatique sur le cloud peut fournir, par exemple, des ressources à la demande, le Big Data avec l’analyse en temps réel et l’intelligence artificielle avec l’apprentissage automatique – et ce aujourd’hui même. Forts de ces capacités, il nous faut absolument une excellente connaissance de la technologie si nous voulons pouvoir envisager de nouvelles solutions pour nos clients. En somme, le cloud computing est le « comment » du « comment faire du numérique ».

Le CEO en tant que chef de file du numérique

Pour comprendre « comment faire du numérique », vous devez sensibiliser les membres du conseil d’administration et les instruire. Ensuite, en tant qu’équipe, vous avez besoin que la plus haute instance de l’entreprise – le CEO – incarne le numérique et le cloud.

Vous avez besoin du soutien du CEO pour mener la transformation numérique, et que les directeurs gèrent cette immense transformation pour la société. Grâce à une profonde compréhension des nouvelles capacités numériques, les dirigeants peuvent tirer pleinement parti des opportunités offertes pour créer de nouveaux services (services numériques globaux) et ainsi renforcer votre avantage concurrentiel. L’innovation sera alors possible pour un coût minime, ce qui pourrait bien révolutionner votre société tout entière.

Par où commencer ?

Représentez-vous la technologie de votre société comme une roue. Le moyeu de cette roue est votre cœur de métier et votre informatique critique, et les rayons qui fusent de ce moyeu représentent votre informatique non stratégique. Souvent, lorsque nous voulons impacter ou transformer des éléments centraux de l’activité de la société, nous implémentons la même solution : une nouvelle application mobile ou un site Web flambant neuf.

Ce n’est pas la meilleure manière de procéder

Je le répète, le numérique, ce n’est ni davantage d’informatique ni davantage d’informatique utilisée d’une nouvelle façon. En réalité, c’est un nouveau processus métier permettant de proposer et améliorer les services que vous pouvez fournir à vos clients en vous appuyant sur de nouveaux atouts technologiques. Le plus simple, en reprenant l’analogie de la roue, est de débuter avec les services « rayons » (fonctions métiers périphériques) liés à votre cœur de métier comme l’engagement client ou encore la personnalisation client. La transformation sera plus facile, et ensuite, une fois opérationnelle, vous pourrez la répliquer ou laisser le « rayon » revendiquer une partie de votre cœur d’activité dont la numérisation sera alors renforcée.

Une autre bonne manière de débuter consiste à reconsidérer la façon de voir votre activité. Laissez-moi vous donner deux exemples. Le premier est la SNCF. La compagnie a décidé de transformer sa raison sociale « exploitation des trains » en « services de mobilité ». On pourrait croire qu’elle joue simplement sur les mots. Mais je considère au contraire que c’est là une très bonne tactique qui ouvre une opportunité pour de nouveaux services numériques comme le transport social. Le deuxième exemple, celui de Schneider Electric, m’a épaté avec la mutation d’un distributeur d’électricité en quelque chose du genre « société d’énergie sous forme de services ». Ces entreprises adoptent les capacités du cloud pour fournir de nouveaux services et pour créer leur propre avantage concurrentiel.

Dans ces deux exemples, le leadership vient du sommet – le CEO – qui conduit la vision du numérique au sein de ces sociétés.

Quand je parle à des clients, j’insiste sur la nécessité pour les cadres d’acquérir une compréhension approfondie du cloud et de maîtriser ce nouveau monde pour pouvoir dessiner votre stratégie numérique.

Êtes-vous prêt pour la prochaine révolution ?

Pour en savoir plus sur la manière dont le cloud peut aider votre entreprise à réaliser des gains d’efficacité et de croissance, visionnez notre vidéo sur les pages Entreprises du Telegraph.

One Comment
  1. Julie

    Merci pour l’article. En plus, votre blog est d’une très grande qualité , tout y est bien expliqué de façon limpide.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *