L’Intelligence Artificielle se développe et tient ses promesses

Entre computer vision, machine learning, robotic process automation ou natural language processing, l’Intelligence Artificielle se développe à vitesse grand V. Grâce à cette technologie, fini le temps dédié à des activités uniques et chronophages. Aidé de l’IA, les collaborateurs de l’entreprise peuvent améliorer leurs performances et leurs décisions. Si l’on sait aujourd’hui que l’Intelligence Artificielle améliore l’efficacité de l’homme et de son travail à court comme à long terme, comment connaître les bonnes manières de l’appréhender ? Grâce à la détection des atouts de l’IA pour révéler tous les bienfaits qu’elle possède et comment s’en servir au mieux. 

Se concentrer sur la création de valeur

Grâce à ces nouvelles technologies, nous sommes en droit d’imaginer une rupture du monde du travail à l’image du Fordisme, mais en version digitale. À l’inverse du constructeur automobile, l’idée serait de sortir d’une ère de tâches rébarbatives et intellectuellement pauvres. Dès lors que les collaborateurs n’ont plus à se concentrer sur des missions itératives, le champ libre est donné à la créativité et à la proposition de valeur, des atouts forts pour la croissance d’une entreprise.

La valeur ajoutée de l’Intelligence Artificielle est, de plus, immédiatement identifiable. Si l’on se penche sur des tâches de relance, de contact ou de suivi, celles-ci sont assez gourmandes et peuvent mobiliser une dizaine de personnes pendant plus de deux mois. Manuellement, elles sont bien trop chronophages et détruisent tout élan de rentabilité. Prises en charge par une machine, celles-ci s’effacent naturellement de l’emploi du temps du collaborateur afin qu’il se concentre sur les tâches plus utiles. Par ailleurs, ces nouvelles machines seront accompagnées de nouveaux collaborateurs maîtrisant les besoins technologiques de l’IA.

Stimuler l’efficacité intellectuelle des collaborateurs

Dernier exemple populaire en date, les chatbots remplacent l’humain dans le service client en répondant aux questions plus ou moins standardisées. Les nouveaux conseillers virtuels sont présents aussi bien sur le Net qu’au téléphone. Dans un autre registre, les robotic process automation (RPA) qui visent à enregistrer et reproduire les comportements humains se dotent aujourd’hui de modules cognitifs pour mieux appréhender les réflexes humains.

Dans la même veine, le machine learning est aujourd’hui capable de traduire en temps réel ou de détecter des erreurs (volontaires ou non). De son côté, le deep learning permet de reconnaître une image grâce à un réseau de neurones artificiels. On peut notamment voir ses effets lorsque l’on évoque la reconnaissance de numéro de Street View qui s’est réalisée en moins de 60 minutes pour l’ensemble du territoire français.

L’entreprise est en mesure de fluidifier le travail de ses collaborateurs et d’améliorer les réponses apportées aux clients. Encore faut-il se doter de la machine qui améliore la productivité de 30 à 50% en moyenne.

Faciliter le travail

Si l’Intelligence Artificielle peut aussi bien remplacer ou améliorer les performances d’un collaborateur, elle peut également l’accompagner. Grâce à sa disponibilité, elle peut par exemple, remplacer un collaborateur pour échanger avec un client le temps qu’il soit à nouveau disponible. Cette occupation utile du temps d’attente permet d’améliorer la relation client et d’optimiser le temps de travail de l’employé. Certains robots comme NAO ou Pepper sont même allés plus loin puisqu’ils comprennent les émotions humaines. Leur habilité leur permet aujourd’hui de répondre aux demandes des clients sur un ton fluide. De quoi mettre le protagoniste dans de bonnes dispositions avant de rencontrer le conseiller humain.

Si les robots ne remplaceront pas les bons conseillers, ils pourront, grâce à des algorithmes performants, les aider dans leur travail. Par exemple, dans une situation de déménagement, l’assureur du foyer et son robot pourront anticiper l’évolution de la famille et les bons réflexes à prendre en tant que professionnel.

Rien ne vaut une connaissance métier approfondie

Aussi grande soit la puissance de l’IA, celle-ci ne s’applique guère sans une connaissance du métier, de son langage, de ses habitudes, de ses contraintes ou de ses obligations. Afin d’accompagner un projet jusqu’au bout, il reste à l’entreprise de former une équipe pluridisciplinaire compétente qui saura intégrer l’IA aux process connus.

Grâce à un vivier de hauts potentiels, la France a toutes les cartes en main pour tirer son épingle du jeu. Sans aller trop loin, il nous suffit de voir l’Intelligence Artificielle comme un très bon moyen de créer de la valeur pour nous et nos clients.

The following two tabs change content below.

Philippe LERIQUE

Latest posts by Philippe LERIQUE (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *