Innovation Internet des Objets Social

La digitalisation : un vecteur d’idées

30 juin 2016

La digitalisation : un vecteur d’idées

Ce qui était autrefois analogique est désormais numérique. Le numérique a permis de créer de nouveaux modes de pensée, laissant place à une vraie réflexion et à de nouvelles idées.

Kate Stone, une creative scientist, est à l’origine de cette nouvelle approche. Son travail, présenté sur le site re-publica.de, consiste à intégrer des éléments numériques dans des imprimantes traditionnelles. Son concept commercial repose sur la création d’imprimantes interactives en utilisant des éléments numériques. Kate Stone numérise des produits imprimés et vous invite à participer à l’expérience. Son entreprise Novalia, produit, par exemple, des affiches pour une marque de bière qui émettent de la musique grâce à de l’encre conductrice et des détecteurs de mouvement. Kate a aussi collaboré avec un constructeur automobile pour créer une brochure innovante. Le lecteur peut tester la console centrale de sa prochaine voiture grâce à son smartphone connecté en bluetooth. Ce qui était autrefois purement visuel est aujourd’hui tactile.

L’idée de parfaire et de réinventer des données analogiques peut faire renaître des produits. Par exemple, les annonceurs pourraient insuffler une nouvelle vie numérique aux produits imprimés considérés comme désuets en y ajoutant des nouvelles caractéristiques et capacités. Cela permettrait d’attirer une nouvelle audience ainsi qu’une nouvelle génération d’individus. Grâce à la gamification et l’utilisation des smartphones, la génération YouTube et Netflix est plus à même de consulter du contenu.

La numérisation de produits autrefois analogiques a aussi donné naissance à des approches innovantes pour le design. Le numérique est déjà utilisé dans les objets du quotidien, tels que les produits ménagers comme les machines à laver. Bosch a, par exemple, fait un grand pas en avant en intégrant les objets connectés au monde de l’industrie. L’industriel Allemand, autrefois fabricant analogique, combine désormais le numérique à ses produits analogiques pour améliorer notre quotidien. L’entreprise a également créé un “Bosch-Cloud’ pour gérer les données numériques générées par ses produits analogiques connectés. Selon Bosh, l’industrie s’oriente vers un monde ultra-connecté où le numérique permettra d’améliorer et de renforcer l’analogique.

Si notre monde se dirige rapidement vers un univers ultra connecté et numérique, notre passé analogique, lui, est toujours présent. Reste à déterminer quel monde, analogique ou numérique va prendre les devants, ou s’ils vont fusionner pour donner naissance à un nouvel ordre mondial.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *