Transformation Digitale

Innovation digitale : faire du neuf avec du vieux ?

4 novembre 2016

author:

Innovation digitale : faire du neuf avec du vieux ?

Disruptive ou incrémentale, l’innovation est au cœur de la transformation digitale. Mais ici, la technologie doit devenir transparente et il s’agit avant tout d’adapter son savoir-être et son savoir-faire aux nouveaux enjeux numériques. Voici donc comment « bien » innover à partir de démarches structurées et d’outils déjà connus, dans le cadre d’un projet de transformation.

Le premier constat de la transformation digitale porte sur la nécessité d’innover sur le produit ou service, et sur le lien avec le client. En un mot, « renouveler l’expérience client ». Mais pas seulement. L’innovation peut et doit se retrouver à tous les niveaux de l’organisation et des processus si l’on veut être performant pour les clients. Les challenges émergents agissent comme moteurs de la transformation et revisitent les priorités au sein de l’entreprise.

En d’autres termes, et alors que la technologie doit devenir transparente et au service de l’innovation, il s’agit d’une certaine manière de « faire du neuf avec du vieux », l’innovation devenant un renouvellement des pensées, des attitudes, des comportements… On dispose d’outils pour cela, qui sont bien rodés. Retour sur quelques bases, mais à utiliser de façon différente.

Le virage de l’innovation disruptive

Tous les aspects de l’entreprise sont touchés par l’innovation : les business models, les offres produits ou les services à la relation client, certes, mais également l’organisation, les processus, les moyens de communication, les formes de management, les technologies employées… jusqu’aux espaces de travail.

En matière de stratégie, l’innovation disruptive peut être le virage digital à prendre pour les entreprises qui veulent se différencier et faire face à une concurrence de plus en plus forte. Il ne s’agit pas tant de tout transformer, mais d’adapter son savoir-faire et son savoir-être à de nouveaux enjeux numériques. Pour être réellement « transformante », une démarche d’innovation est nécessaire pour appuyer la transformation digitale.

Une démarche d’innovation itérative

La recherche de créativité ne signifie pas que la démarche d’innovation doit être dénuée de structure. Au contraire, les spécialistes de l’innovation ont développé méthodes et outils (je vous en décris quatre ci-après) pour favoriser et accélérer la créativité, confronter les idées et sélectionner les plus pertinentes. La mise en œuvre de l’innovation repose sur des cycles itératifs afin de cadrer, dans un premier temps, le processus d’idéation et de création, et de très rapidement développer et expérimenter des prototypes concrets, « viables », sous le principe du Fail Faster, c’est-à-dire le retour sur échec.

1 – Innovation MIX : une trajectoire tenant compte de l’ADN

Trouver le bon paradigme par rapport au champ d’innovation de l’entreprise est primordial. Et pas de travail solitaire ! Il s’inspire de toutes les expériences déjà connues du secteur de l’entreprise, mais aussi d’autres secteurs d’activités. Analyser ce qui se fait déjà est nécessaire dans ce type de démarche. Plus encore, il est important de comprendre et prendre en compte l’ADN de l’entreprise et de mettre en valeur l’existant. Parmi les méthodes à adopter : établir son « bilan digital », les éléments clés de l’ADN de l’entreprise, et identifier les orientations stratégiques privilégiées.

2 – Méthodes basées sur le co-design : co (ensemble) + design (concevoir)

Le label « co-design » regroupe des méthodes de travail collectif utilisées pour co-concevoir des produits, services, usages, nouvelles organisations ou processus, ainsi que pour bâtir une vision et une stratégie, et ce sous forme d’approches collaboratives (cours d’ateliers et sessions de travail). Le principe de ce travail collectif est de permettre aux acteurs de co-dessiner, co-créer, dans un laps de temps court, efficace, et qui se veut plutôt ludique. Cette méthode est particulièrement efficace pour s’assurer que les « vrais » besoins, prioritaires, sont couverts, et de la bonne marche des projets de transformation, notamment sur la conduite du changement.

3 – Prototypage : une approche agile et épurée

Aujourd’hui, la problématique n’est pas de trouver des idées mais de les classifier, les sélectionner,  puis les tester. Quitte à échouer avec l’utilisateur. En effet, l’innovation, pour être pertinente, a le devoir d’être centrée sur l’utilisateur car elle se fonde sur la pertinence du parcours client et une expérience client réussie (CX/UX) ; elle exploite également tous les moyens modernes de communication (interfaces enrichies, omnicanal…), en apportant un soin particulier à la forme, au travers du design et de l’ergonomie de l’interface utilisateur.

4 – Expérimentation : l’importance de l’utilisateur

L’utilisateur est nécessairement intégré au cœur de chaque phase du projet d’innovation disruptive. La cible d’expérimentation doit être connue avant de démarrer la phase de prototypage afin d’identifier toutes les fonctionnalités à développer, ainsi que le niveau de robustesse et de finition attendu pour engager l’expérimentation.

Ainsi pour aller au-delà des expériences déjà mises en œuvre, voire trouver des idées disruptives, une démarche d’innovation se révèle indispensable. Et les outils et méthodes sont à portée de main ! Il n’y a plus qu’à…

 

Cet article a été rédigé à partir de notre Livre Blanc : Réussir son projet de Transformation Digitale

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *