Analytics Innovation Internet des Objets Mobilité Smart cities

L’avenir des transports est digital : gestion des infrastructures

22 mars 2016

L’avenir des transports est digital : gestion des infrastructures

Au cours de notre troisième et dernière immersion dans l’avenir des transports, nous allons explorer l’utilisation des technologies numériques au sein de la gestion des infrastructures. Comment le numérique améliore-t-il la maintenance et l’efficacité globale de gestion des infrastructures ? Mais également dans quelle mesure il permet de réduire les coûts et améliorer l’expérience utilisateur.

Lors de la dernière rencontre de l’European Logistics Platform à Bruxelles cette année, les conclusions du livre blanc ont indiqué que :

« la digitalisation reste l’aspect le plus important en matière d’innovation dans le secteur du transport de marchandises. Un manque d’interopérabilité dans le transport multimodal en Europe peut coûter jusqu’à 12 milliards d’euros par an. Si l’Europe veut rester compétitive, nous devons donc nous assurer que les responsables politiques offrent des conditions de cadre de travail adaptées, qui stimuleront la numérisation du secteur des transports. »

Les analystes de McKinsey ont prévu que le monde aurait besoin d’un investissement de 57 milliards de dollars en infrastructures de transport d’ici 2030 pour suivre le PIB mondial. Cela représente une augmentation de 60 % au cours des 18 dernières années. Relever ce défi nous invite à utiliser les technologies et outils numériques pouvant aider à optimiser les services et à réduire les coûts. McKinsey suggère, dans le même rapport, que l’un des moyens d’optimiser la livraison des systèmes de transport est d’investir dans une planification et une conception en amont afin de mieux atténuer une partie des coûts. La digitalisation des transports consiste à créer de nouveaux paradigmes dans la visualisation et la capitalisation des données d’un système en particulier. Il s’agit également d’utiliser ces connaissances pour concevoir des infrastructures mieux optimisées et gérables.

Un certain nombre de techniques sont associées à ce secteur émergeant de la gestion des transports. Nous allons nous concentrer sur les techniques de modélisation 3D.

La modélisation 3D dans un contexte d’infrastructure de transport

La gestion des infrastructures vise à optimiser les espaces et systèmes disponibles tout en gérant les contraintes. De nos jours, la création d’infrastructures intégrées implique de s’assurer que ces infrastructures font partie d’un écosystème plus large et y sont adaptées. Un certain nombre de facteurs poussent à recourir à la modélisation 3D et le besoin d’une vue plus réelle et sophistiquée lors de la conception d’infrastructures. Ils incluent des contraintes environnementales, telles que l’activité sismique et les précipitations, ainsi que des considérations de conception contextuelles, basées sur les structures existantes et attendues du système de transport. L’impact écologique plus aussi important, en particulier au vu des récents événements du Forum pour l’innovation durable qui s’est tenu à Paris, où l’avenir des transports a été discuté en détail. Un rapport de la conférence intitulé « Transport @COP21 Paris » étudie en profondeur la façon dont les changements climatiques influencent la conception et le développement des infrastructures. C’est dans l’optimisation de la conception des infrastructures de transport et leur gestion progressive que la modélisation 3D prend tout son sens. Elle offre aux projets de transport et de logistique une technologie pour concevoir des infrastructures véritablement adaptées.

L’utilisation optimale d’une infrastructure de systèmes de transport impacte de nombreux niveaux de la société. De l’efficacité des transports et de la logistique, à la productivité et au rendement économique d’une région donnée. La construction et la gestion continue d’infrastructures de transport peuvent s’avérer difficiles, nécessitant un soutien financier, des décisions politiques ainsi que l’acceptation par le grand public. La querelle actuelle autour de l’expansion de l’aéroport d’Heathrow au Royaume-Uni a montré comment des décisions en matière d’infrastructures pouvaient avoir un vaste impact et mettre d’imposantes ressources financières, socioéconomiques et politiques dans la balance.

Les technologies numériques, comme la gestion du cycle de vie des produits (Product Lifecycle Management) et les techniques de modélisation 3D peuvent aider à gérer des infrastructures nouvelles ou existantes. Les avantages de la modélisation 3D sur la gestion des infrastructures de transport sont immenses. Correctement réalisée, elle permet de transposer intelligemment la nature (souvent) complexe de la conception d’une infrastructure.

Une maquette en 3D permet d’avoir une idée de la modélisation, basée sur les données structurées sous-jacentes utilisées pour concevoir le modèle 3D. Cela peut ensuite servir pour la visualisation, la logistique de planification du site, les prévisions basées sur les exigences géospatiales et les conditions climatiques, ainsi que pour communiquer les idées et plans aux parties prenantes. C’est une part essentielle de tout projet de conception axé sur l’utilisation, qui requiert l’adhésion d’un vaste public, où une partie peut avoir des aprioris sur les plans.

La modélisation 3D offre une manière plus intuitive de concevoir un projet. Cela permet de gérer les besoins plus larges à mesure de l’avancée du projet et tout au long des étapes d’exécution et de livraison.

L’optimisation 3D grâce à la méthode agile

Travail agile et modélisation 3D vont de pair. Le PLM (Product Lifecycle Management) est amélioré par l’intégration des principes de la méthode agile. Des entreprises telles que Le groupe La Poste utilisent ces méthodologies et ces outils pour offrir un meilleur service à leurs clients. La visualisation des processus peut aider à montrer aux clients les innovations possibles. L’utilisation de ces technologies d’une façon agile et innovante peut casser les conventions et offrir des produits de plus en plus attractifs.

La transformation des infrastructures grâce aux technologies numériques

La modélisation 3D est une technologie transformative. C’est un outil qui donne à votre public un aperçu des possibilités. Il est également assez puissant pour permettre aux concepteurs de générer des plans d’infrastructures optimaux, basés sur des contraintes réelles. La modélisation 3D doit être utilisée dans le cadre du processus plus vaste de gestion du cycle de vie des produits, regroupant tous les acteurs d’un projet donné pour créer une approche pluridisciplinaire de la conception et de la gestion des infrastructures. Ainsi, la digitalisation des transports profitera d’outils de pointe qui nous offriront un système de transport plus efficace. Utilisant les ressources d’un monde toujours plus urbanisé, où les populations se développent et exigent des systèmes de transport plus intégrés. Et où les contraintes climatiques créent des défis difficiles à prévoir sans moyens numériques puissants et élaborés.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *