Social

Le Meilleur de Soi

8 décembre 2015

author:

Le Meilleur de Soi

Notre tendance à renseigner internet avec nos données personnelles est en plein essor

Pour chaque minute écoulée en 2014, 2,4 millions de statuts Facebook ont été publiés, 204 millions d’emails ont été envoyés, 277 000 tweets ont été partagés et 4 millions de recherches sur Google ont été réalisées.

Pour les utilisateurs du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison, les données personnelles étaient censées rester … confidentielles. Le piratage récent et la divulgation des données illustrent tristement à quel point les informations privées peuvent être facilement partagées, parfois à notre insu.

Qu’appelle-t-on « données personnelles » et pourquoi sont-elles si importantes ?

Pour se faire une idée de l’ampleur de la question, il faut avoir conscience que nous ne parlons pas uniquement de notre historique de recherche, des médias sociaux que nous utilisons ou des emails que nous envoyons sciemment. Mais nous prenons également en considération l’important volume de données que constituent aussi bien le suivi de nos localisations géographiques enregistrées par notre smartphone, que notre historique médical ou nos habitudes de consommation. La quantité de données est tellement importante qu’elle se quantifie en exabytes – une unité de stockage 1 milliard de fois plus importante qu’un gigabyte (en formule développée, cela représenterait 18 zéros).

Durant des années les entreprises ont résolument préféré rester discrètes sur leur utilisation des données personnelles. Aujourd’hui, les clients sont de plus en plus conscients de l’existence et de l’importance de ces données. Cela les amène à être plus vigilants et sélectifs lorsqu’il s’agit de partager ces informations. Ils sont également plus soucieux en ce qui concerne la sécurité et la confidentialité de leurs données personnelles.

En Europe le projet Midata étudie ce changement de comportement en mettant à la disposition des personnes intéressées des outils ainsi que des processus leur permettant d’accéder à leurs propres données et de mieux appréhender la valeur de ces dernières. Un projet antérieur avait déjà été mis en place par Midata et GoCompare dans le secteur des services financiers connus pour avoir longtemps utilisé les données personnelles dans le but d’améliorer la valeur de leurs produits.

En ayant une connaissance plus approfondie des besoins et du mode de vie de leurs clients, ces entreprises avaient la possibilité de cibler des produits spécifiques et d’en faire la promotion auprès des clients les plus susceptibles d’être intéressés. L’outil GoCompare permet toutefois aux consommateurs de réaliser le même modèle d’analyse sur leurs dépenses publiées que les banques. En faisant tourner ces données sur les catalogues de produits financiers, les clients sont informés clairement et visuellement des produits qui leur conviennent le mieux, des avantages financiers ainsi que des économies exactes qu’ils seraient en mesure de réaliser tout en ayant la possibilité de personnaliser le processus d’accès et de contrôle de leurs données personnelles.

L’avenir des données personnelles repose sur une estimation claire de leur valeur. Dans un futur proche, les personnes comme vous et moi devraient pouvoir avoir accès à leurs données personnelles et être en mesure de comprendre les avantages possibles du partage de nos données. Nous devrions avoir la possibilité de personnaliser le volume de données que nous sommes prêts à partager, de décider de leur utilisation tout en comprenant les différents niveaux de sécurité et les risques inhérents. Vous ne devriez pas avoir à craindre quoi que ce soit en vous engageant dans une relation, vous devriez avoir conscience de ce que vous partagez et à quelles fins.

L’avenir de la propriété des données personnelles est-il prometteur ?

Personnellement, j’aurai tendance à dire que c’est effectivement le cas. L’ère du Big Data a déjà largement débuté, mais l’époque du Small Data vient tout juste de commencer.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *