Canal de Suez : le big data pour optimiser le transport des marchandises

Droits réservés – Les Echos – 7 août 2015 – Florian Debes

Élargi, le canal de Suez rénové va pouvoir accueillir deux fois plus de navires. Pour surveiller tous ces flux de marchandises, les technologies Big Data sont de plus en plus présentes.

Inauguré ce jeudi 6 août , le canal de Suez rénové fait son entrée dans le XXIème siècle et le monde des technologies. En un an, les travaux menés par le gouvernement égyptien sur cette voie navigable de 34 kilomètres de long ont permis de doubler ses capacités : dorénavant, 97 bateaux pourront traverser l’isthme entre la mer Méditerranée et la mer Rouge, au lieu de 49. « L’expansion du canal signifie que des technologies big data vont devoir être utilisées pour suivre et pister l’afflux attendu de navires qui le traverseront », souligne Frank Tinschert, directeur de BU Logistics chez Quintiq, un éditeur de solutions de planification et d’optimisation de la supply chain, filiale de Dassault Systèmes. Pour lui, c’est une bonne nouvelle pour les armateurs et les compagnies de transport.

Géolocalisation en temps réel et visibilité sur l’avenir des stocks

Aujourd’hui, les voies navigables artificielles modernes sont équipées de scanners laser qui envoient des données localisant les bateaux de transports, et même les containers, tout au long de leur traversée entre deux terres. Des informations précieuses pour prévoir la suite du voyage des marchandises (quel volume ou quel tonnage exact faudra-t-il faire partir par la route après l’arrivée au port prévue tel jour ?) mais aussi pour éviter les collisions entre navires sur des eaux désormais empruntées à double-sens simultanément sur l’ensemble du parcours. Grâce à ces précisions, les vendeurs en bout de chaîne profitent d’une visibilité en temps réel sur l’évolution à venir de leurs stocks. « Il y a beaucoup de demandes de transparence sur le mouvement des marchandises », perçoit Frank Tinschert. D’un point de vue plus opérationnel, le suivi en temps réel des marchandises permet d’économiser sur le carburant consommé par les navires en optimisant leur vitesse de navigation pour attendre le moins possible à l’entrée du canal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *