Retour sur le Mobile World Congress

Comme chaque début d’année, Barcelone recevait tout l’écosystème mobile pour le Mobile World Congress. Ce salon est traditionnellement l’occasion pour les constructeurs de mobiles, opérateurs majeurs et fabricants de composants électroniques, d’annoncer leurs nouveautés. Nous y étions pour tout savoir des grandes tendances de la mobilité mondiale.

Cette année est particulière dans l’histoire du Mobile World Congress. Elle est marquée par des chiffres de croissance de vente de smartphones qui ne font plus rêver : 3% de croissance annoncée pour 2017, à peine meilleure qu’en 2016. Lors des éditions précédentes la croissance était une des meilleurs avec successivement 10 et 20% de progression.

L’impact direct de cette évolution du marché est la place donnée au B2B qui devient un levier de croissance intéressant alors que le B2C était le seul objectif des constructeurs sur les salons précédents. La moitié du stand de Samsung par exemple, présentait des solutions et des cas pratiques d’utilisation de professionnels.

Les sorties de nouveaux modèles étaient également assez rares, dues au retard de production des processeurs Qualcomm et au « Note7Gate » de Samsung.

Les sorties remarquées cette année sont : Huawei qui a créé l’événement avec son P10 et surtout Nokia qui a fait débat avec la réédition, controversée, du légendaire « 3310 », l’icône du début des mobiles qui est redevenu la star du salon.

Cependant, au-delà des stands hors norme et de la Fira de Barcelone devenue centre des terres technologiques émergées, quelques observations globales permettent de détecter les tendances actuelles et futures de l’innovation technologique autour du mobile. Car si Samsung et même Blackberry sont toujours fidèles au poste, le Mobile World Congress est l’occasion pour chacun des acteurs de démontrer sa vision des usages des dernières technologies. Parmi celles-ci, on retiendra cette année particulièrement la 5G, la Réalité Virtuelle et l’Intelligence Artificielle sur lesquelles nous avons choisi de donner notre point de vue. 

À l’heure de la 5G

La mise en scène autour de la 5G se fait principalement par ses usages potentiels. Nous avons croisé un 4×4 autonome sur le stand de l’opérateur télécom Sud Coréen SK. Celui-ci démontrait la capacité en volume de la 5G à assurer la remontée des To d’informations produites par les nouveaux engins.

Ericsson, l’équipementier des opérateurs télécom, montrait les possibilités offertes par la diminution de la latence grâce à la 5G. Celle-ci permet potentiellement de réaliser une opération chirurgicale à distance via un chirurgien télécommandé… À la condition qu’un jour on accepte de se passer d’une bonne « vieille » fibre optique pour ce type d’usage !

Telefonica a mis en scène la révolution actuelle chez les opérateurs télécom : la virtualisation et la « softwarisation » des équipements réseau. À l’instar de la virtualisation de l’infrastructure serveurs en cours depuis des années, demain, mis à part l’antenne en elle-même, tous les équipements d’un opérateur ne seront que software. Ce dernier étant plus facile à mettre à jour et capable d’adapter un réseau mobile en permanence, en fonction du trafic et de la nature des usages. L’opérateur mondial se plaît donc à présenter à ses visiteurs, en VR avec un casque HTC Vive, l’opération de virtualisation d’équipements en cours de déploiement sur ses 19 pays.

Impossible de ne pas voir la réalité virtuelle !

Il en était question au Mobile World Congress comme partout ! Utilisée avec une pertinence variable d’un stand à l’autre, le marché cherche des applications métier B2B et cela se sent. De l’opération chirurgicale à la relation client en passant par du pur divertissement, les démonstrations utilisant Vive de HTC, les HoloLens de Microsoft et bien sûr le Gear VR de Samsung ne manquent pas !

Samsung, omniprésent sur le salon, proposait des expériences plus immersives encore en donnant rendez-vous aux visiteurs sur ses simulateurs de sensations 360. En plus des Gear VR, la machine retourne au sens propre du terme ses passagers, en les immergeant dans un parcours spatial digne de l’attaque de l’étoile noire !

Et l’intelligence artificielle ?

L’intervention du CEO de SoftBank, Masayoshi Son, a marqué les esprits en expliquant préparer l’ère de la singularité. À plus court terme, si l’IA était sur tous les stands, c’est IBM qui tenait le haut du panier avec un stand immense dédié à Watson sur lequel le géant a orienté tous ses investissements ces dernières années. Même s’il est plus difficile de faire de ce sujet très software le focus d’un stand, la fréquentation en disait long sur l’intérêt du marché pour les moteurs cognitifs et l’intelligence artificielle.

Un état de la concurrence mondiale au Mobile World Congress

Le Mobile World Congress de Barcelone est également l’occasion de constater l’évolution des rapports de force entre les acteurs de ce marché mondial, avec la Chine qui y occupe d’ailleurs une place croissante. Qualcomm a également une présence non négligeable avec son SnapDragon motorisant presque tous les smartphones (impliquant les retards), tandis que Huawei est omniprésent sur tous les segments..

L’absence d’un acteur de taille est également un message envoyé au marché. Apple boude le Mobile World Congress depuis de nombreuses années et signifie clairement à ses concurrents qu’il joue dans une autre catégorie : celle d’un écosystème propre, centrée autour de la marque.

Google quant à lui jalonnait tous les espaces de détente et de networking du salon avec la marque de son système Android.

Dans le cadre d’une collaboration avec Genband, deux d’entre nous ont eu la chance de présenter la démonstration du prototype du Kit d’Agilité Distribuée Sopra Steria sur le stand de cet éditeur de solution cloud. La version R&D de cet outil interne utilise une technologie innovante WebRTC, fournie par Genband, pour ses interactions en direct. La démonstration a rencontré un franc succès !

Rendez-vous l’année prochaine pour voir si le marché du mobile stagne ou si les nouvelles technologies boostent les ventes !

The following two tabs change content below.

Stephane Dierick David Maurange

Latest posts by Stephane Dierick David Maurange (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *