Innovation Social

Nouveaux téléphones publics de New York : plus besoin de payer

14 avril 2016

author:

Nouveaux téléphones publics de New York : plus besoin de payer

Droits réservés – The Washington Post / Worldcrunch – 18 février – Par Brian Fung

Les téléphones publics du futur, pourvus de tablettes tactiles high-tech, font enfin leur apparition à New York.

Il est vrai, l’appellation « téléphone public » ne correspond plus exactement à la réalité de ces cabines nouvelle génération : si les terminaux du réseau LinkNYC permettront toujours de passer des appels dans tout le pays, les utilisateurs pourront désormais se connecter à Internet, consulter des cartes en ligne et se mettre en contact avec les différents services municipaux.

Pour profiter de ces fonctionnalités, chaque cabine du réseau est équipée d’une tablette Android. Cet été, des terminaux additionnels seront mis en service à travers la ville, qui comptera alors 510 points d’accès LinkNYC. Dans les huit années à venir, 7 500 stations seront ainsi construites, remplaçant à terme l’intégralité du réseau de téléphones publics à New York.

L’une des fonctionnalités les plus intéressantes du système LinkNYC, c’est son WiFi ultra rapide. S’il est pour l’instant encore en période de test, ce WiFi a déjà démontré des vitesses de téléchargement supérieures à 250 Mbits/s, bien plus rapide que la plupart des connexions domestiques.

Les précédents projets de WiFi public ont jusqu’à présent obtenu des résultats mitigés, ce qui en a fait la cible de polémiques. Philadelphie est souvent montrée du doigt comme l’exemple type de ce genre d’échec : il a fallu construire plus de points d’accès WiFi que prévu afin de garantir une couverture réseau sur l’ensemble de la ville, ce qui s’est avéré extrêmement coûteux… sans compter que l’accès au réseau est payant pour les habitants de Philadelphie.

Le secret du réseau LinkNYC réside dans une convergence de plusieurs facteurs, mais ce qui le distingue des autres, c’est son modèle commercial basé sur les revenus publicitaires. New York est une ville extrêmement compacte, avec une densité de population telle, qu’il est difficile de résister à l’opportunité de rassembler des données détaillées sur ces millions d’utilisateurs, représentant autant de consommateurs potentiels. Au lieu de devoir mettre la main au portefeuille pour rejoindre le réseau, il suffira alors aux habitants de fournir une adresse e-mail.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *