Internet des Objets

SoDigital : les objets connectés et l’internet des objets (IoT)

27 avril 2017

SoDigital : les objets connectés et l’internet des objets (IoT)

Dans cette quatrième émission SoDigital, Arnaud Percie nous parle des objets connectés et de l’Internet des Objets. Il nous présente leur utilité, leurs applications et l’impact qu’ils ont sur notre société.

Les objets connectés sont partout. Selon Arnaud, ils permettent de casser la barrière entre le réel et le virtuel en mesurant ce qui se passe, transmettant les informations et en agissant en conséquence. Connecter un objet, c’est lui ajouter un service supplémentaire et les applications sont aussi bien B2C (montres, bracelets, balances) que B2B avec l’exemple du gilet connecté qui mesure la pénibilité au travail.

Cette multiplication d’objets connectés (de 8,4 milliards en 2017 à 20,4 milliards en 2020 selon Gartner) entraîne une multiplication des données, avec leurs problématiques de transmissions et de services associés, dont découle l’Internet des Objets (IoT).

L’IoT pour faire communiquer les objets connectés

L’Internet des Objets est la convergence des objets connectés vers des réseaux communs, qui permettent de mixer les données et d’offrir des services de plus en plus intelligents. Un exemple donné par Arnaud est celui de l’imprimante qui connaît le niveau de remplissage de ses cartouches, et qui est capable d’en recommander automatiquement.

L’IoT améliore le monde de l’entreprise

Comme la donnée est multipliée et analysée, elle va permettre à l’entreprise de prendre de meilleures décisions et peut même les automatiser comme nous l’avions vu dans notre visite du centre IBM Watson à Munich.

Les objets connectés sont aussi un facteur clé de la transformation digitale de l’entreprise, comme chez SEB. En ajoutant l’accès à des recettes à sa cocotte minute, elle ajoute une plus-value indéniable au produit. Dans certains cas le produit se transforme en service, c’est le modèle « à l’usage ». Demain nous ne serons peut-être plus propriétaires de nos voitures, mais utiliserons un service de voitures autonomes en location.

Un objet connecté est simple à créer, mais difficile à industrialiser

Arnaud nous explique les étapes pour créer un prototype fonctionnel d’objet connecté. Ce premier pas qui permet de valider l’utilité du produit est le plus simple. Le vrai enjeu pour les entreprises réside dans l’industrialisation et la mise sur le marché du produit fini.

Du respect des normes, à la qualité des données en passant par l’enjeu de la miniaturisation du produit, il faut en moyenne douze mois pour qu’un objet connecté passe d’une simple idée à un déploiement sur le terrain.

Reste ensuite à récolter, traiter et utiliser la donnée de manière optimale, c’est la le rôle du Big Data, qui sera d’ailleurs le thème du cinquième épisode de SoDigital.

Pour tout savoir des objets connectés et de l’IoT, c’est par ici :

The editorial team offers you articles about Data Science, AI, IoT and many other digital topics, all made by Sopra Steria, European leader in digital transformation.
Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *