Innovation

Station F : grands groupes et startups sous le même toit

5 février 2018

Station F : grands groupes et startups sous le même toit

Ancien local de transports de marchandises reconverti en pépinière de startups géante, bienvenue à la Halle Freysinnet ! Rebaptisé Station F, le lieu de 34 000 m² accueille aujourd’hui les jeunes pousses françaises chères à Xavier Niel. Si les petites entreprises font battre le cœur de l’édifice, elles ne sont pas seules. Les grands groupes sont également venus s’installer dans ce concentré d’innovations. Pourquoi les petites et grandes entreprises collaborent-elles ? A quoi ressemble le paysage de la French Touch numérique ?

Station F en chiffres

Combien d’entreprises peut-on abriter dans 34 000 m² ? 1000. C’est en tout cas la volonté de Xavier Niel et Roxanne Varza, dirigeante de l’incubateur. 200 startups ont été sélectionnées via le Founders Program pour intégrer le lieu à plein temps et 800 sont hébergées grâce aux partenariats menés entre Station F et de grands groupes.

La Halle Freyssinet a été achetée par le fondateur de Free en 2013. Il aura fallu 4 ans pour rénover le bâtiment. Cout de l’opération ? 250 millions d’euros. Xavier Niel en est seul propriétaire, tout comme l’École 42.

Les 3000 entrepreneurs attendus à la pépinière peuvent profiter de 23 programmes d’accélération. Santé, technologie, multimédia, banque, retail, green tech, ingénierie… Les opportunités sont vastes. Parmi ces programmes, 10 sont portés par de grands groupes.

Un réseau d’entreprises immense

La Station F ne fonctionne pas seule. Grâce à la participation de structures couvrant les domaines majeurs, les startups en amorçage peuvent faire grandir leur idée dans un cadre solide et sécurisé. Chaque grande entreprise développe son programme et accompagne les entrepreneurs dans la conception ou le développement de leur projet.

Du côté des partenaires, on retrouve des leaders, tels que vente privée, Leroy Merlin, Facebook, Airbnb ou encore Amazon. Ces grands noms du B2C offrent aux créateurs des terrains d’expérimentations infinis.

Les fonds d’investissement sont représentés par Daphni, Ventech et Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel. Ils accompagneront les entreprises les plus prometteuses dans leur développement technique, commercial ou financier. Leurs approches complémentaires s’alignent pour aider une entreprise de sa phase early stage à sa phase d’internationalisation.

Les acteurs publics se divisent en deux catégories : les technophiles avec la French Tech et Bpifrance, ainsi que l’administratif avec l’INPI ou la CNIL, liberté informatique oblige. Les entrepreneurs disposent de toute l’aide nécessaire sur place afin de lancer leur projet au plus tôt.

Focus sur le « Startup Garage » de Facebook

Station F a changé d’échelle depuis l’intervention de Mark Zuckerberg. Le principe du « Startup Garage » ? Incuber une quinzaine de startups indépendantes pendant 6 mois. Ce laps de temps est mis à profit pour travailler sur les 80 bureaux et espaces de travail, profiter de conseils personnalisés, ainsi que d’ateliers hebdomadaires animés par des experts métiers. Facebook réduit les candidatures aux entreprises ayant pour volonté de créer des services utiles à la vie quotidienne, à l’éducation, aux transports ou encore, à la santé.

Quel est l’intérêt des grands groupes ?

Combiner une évolution rapide et un vaste marché, telle est la recette gagnante du partenariat startup-grand groupe. Quand l’une sait innover, proposer des services de demain et évoluer aussi vite que la consommation, l’autre dispose d’une notoriété acquise, d’un territoire d’influence étendu et de moyens supersoniques.

L’alliance permet d’un côté de confronter son idée à un marché concret et de l’autre, d’ajouter une nouvelle corde à son arc pour conforter sa croissance. Comme le résume très bien Jacques-Antoine Granjon de vente–privée.com : « À l’ère du digital, où la compétition ne se fait plus entre les “petits et les gros” acteurs, mais entre les “lents et les rapides”, nous accélérons notre stratégie d’open innovation en nous associant à Station F ».

Avec cet immense espace pour talents en devenir, Xavier Niel a lancé un pari osé, mais réfléchi, sur l’avenir. Dans une ère technophile, l’innovation par l’outil ou l’usage a de beaux jours devant elle. Et ce ne sont pas les étudiants de l’École 42, que l’on imagine déjà investir les locaux de la Halle Freyssinet, qui pourront dire le contraire. Gage aux autres grands groupes nationaux de se laisser tenter par l’avènement des nouvelles pratiques.

The editorial team offers you articles about Data Science, AI, IoT and many other digital topics, all made by Sopra Steria, European leader in digital transformation.
Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *